Pierre Collet

auteur, compositeur et interprète

Dans les sixties, Pierre Collet est signé par Eddie Barclay, puis par Europe 1. Ses 45 tours sont des hits radiophoniques. Ses tournées principalement celles de Johnny Stark s’opèrent en compagnie des plus grands: Dionne Warwick, Cliff Richard & The Shadows, Johnny Hallyday, Sylvie Vartan… Il écume, de premières parties en galas, les scènes et music-hall de toute la francophonie avec quelques escapades du côté des pays de l’Est. Son chemin croise plusieurs “grands” disparus, tel Jacques Brel qui le premier l’encouragea et lui fit découvrir le monde de la chanson.

De 1964 à 1970 Pierre Collet habite Paris, rue de la Gaîté 49 à Montparnasse et fréquente la plupart des cabarets parisiens (l’Échelle de Jacob, l’Écluse, Don Camilo, Port du Salut).

Il poursuit son parcours musical et compose des musiques de films dont « La Martingale » avec Omar Sharif et Catherine Spaak et « Visa pour nulle part » avec Jean-François Balmer et Caroline Sihol. Il compose également plusieurs génériques et Eurovisions pour la Télévision Suisse, au sein de laquelle il fera une seconde carrière, tout d’abord dans la coproduction européenne de séries-tv puis dans les étages de la direction. En 1997 une de ses chansons « La Messaline » est sacrée meilleure chanson francophone de l’année et reçoit le prix SACEM remis par Pierre Delanoë et Jacques Demarny. Dans les années 2000 il compose et réalise une comédie musicale « La Trace ».

En 2015 Pierre Collet a fêté ses cinquante ans de carrière, il vit à la montagne dans son chalet et poursuit son aventure musicale avec son instrument fétiche, le PIANO. Il anime de nombreuses soirées jouant tous les Grands de la chanson française, Brel, Aznavour, Bécaud, Edith Piaf, Gainsbourg, Léo Ferré, Jean Ferrat, Souchon…. sans oublier les Beatles, Johnny Hallyday, le Jazz…..